Maladie


Comme tout être vivant, l’abeille peut contracter des maladies parfois contagieuses et graves comme la loque américaine.

 

Il faut savoir la reconnaitre afin d’agir le plus tôt possible et éviter de contaminer les colonies alentours. C’est une maladie qui affecte le couvain fermé, ce qui rend sa détection minutieuse. Une colonie atteinte par la loque américaine est vouée à mourir si aucune action n’est entreprise.écailles loque américain

 

Les alvéoles fermées, atteintes par la maladie, sont reconnaissables par leur couleur plus foncée, par leur forme concave et sont généralement percées en leurs milieux. Au premier stade de la maladie, l’alvéole est operculée et la larve qu’elle contient se décompose et forme une bouillie filamenteuse. Si le stade de décomposition est avancé, cette bouillie sèche pour devenir une écaille noire.

 

 

 

Grâce au tiroir de plancher vous pouvez observer facilement les déchets rejetés par les abeilles, notamment les écailles noires et ainsi repérer la présence de maladies. Dans ce cas, vous devez impérativement contrôler votre couvain et l’observer très minutieusement. Faites le test de " l’allumette " sur les alvéoles suspectes. Pour cela, introduisez une allumette dans l’une d’elles, puis en la retirant, vérifiez si un fil gluant s’étire : si c’est le cas, votre colonie est infectée. 

 

Si la maladie se déclare au printemps et si votre colonie est forte, vous pouvez sauver la colonie en effectuant un transvasement sinon vous pouvez la détruire. Pour en savoir davantage suivez le lien : La loque américaine par André Simoneau.