Visites


 

Visiter, contrôler l'état de votre colonie vous garantira son bon développement, sa bonne santé et sa longévité. Avant tout, vous devez travailler lors d'une belle journée quand les butineuses sont plus dociles, en train de voler, durant une montée de nectar.

 

Il est également préférable de travailler en douceur. Cette ruche le permet car l’apiculteur déplace barrette après barrette et ne dérange pas toute la colonie ; ainsi peu d’abeilles sont mobilisées pour défendre leur maison.

 

Sur le tiroir de plancher vous pouvez déjà observer des indices précieux sans déranger la colonie :

 

la construction des rayons, l'activité de la colonie, les maladies telles que la loque, le varroa…

 

Nettoyez le plancher dans l’herbe à chaque passage.

 

 

De plus, en observant l’entrée de la ruche, si l’activité est intense et que les abeilles entrent chargées de pollen, cela signifie que la reine pond.

 

N’hésitez pas à faire une visite plus approfondie de la ruche si cela vous semble nécessaire. Equipez-vous alors de votre matériel (vareuse, lève cadre et enfumoir) et contrôlez plus minutieusement votre colonie.

 

Pour visiter la ruche il faut :

→ enfumer la ruche

enlever le toit et le poser à côté de la ruche

enlever la cale de serrage

enlever 3 barrettes positionnées dans l’espace vide (afin de pouvoir décaler la partition et les rayons)

→glisser le lève cadre entre la barrette et la partition, décalez la partition ….. enfumer légèrement l’ouverture créée par la manipulation

→renouveler l’opération entre chaque barrette ….. jusqu’à obtention de la barrette qui soutient le rayon que l’on souhaite contrôler (réserve, couvain, …)

 

Très rapidement vous pourrez observer les rayons, notamment les nouvelles constructions, et vérifier si les abeilles construisent correctement sur l'arête de la barrette. Lors d'une miellée, identifiable par de nombreuses écailles de cire sur le tiroir, il faut généralement mettre des cales si on ne veut pas se retrouver avec un rayon entre 2 barrettes.

 

En cas de doute sur le bon développement de la colonie, n’hésitez pas vérifier les 1ers rayons de couvain ; cela vous permettra de confirmer la présence d’œufs et donc de la reine, de contrôler l’état du couvain, la qualité de la ponte, ainsi que les réserves. Vous devez également être très minutieux sur l’état sanitaire et plus particulièrement être vigilant sur la maladie de la loque américaine.

 

Chez l’abeille, la reine pond de manière circulaire du centre vers l’extérieur. La ponte doit être bien serrée. Le nid à couvain est réparti sur une dizaine de rayons et donne une forme ovale à l’ensemble du couvain (lui-même situé en partie centrale du rayon). En partie haute et de chaque côté du nid à couvain, vous trouverez le miel et le pollen. Plus on s’écarte du rayon central du nid à couvain, plus on trouve du miel.

 

Il est important que votre colonie conserve suffisamment de réserves toute l’année : il doit y avoir en permanence du miel sur la partie supérieure des rayons mais également un rayon de miel de chaque côté du nid à couvain.

 

Un bon aspect général du rayon est un gage de satisfaction. Si l’aspect général n’est pas harmonieux, ou si la ponte est en forme de mosaïque ou en forme de tâche, c’est que votre colonie est peut être malade ou que votre reine n’est pas de bonne qualité. Si la reine ne convient pas, il faudra la changer. 

 

A la fin de votre visite, remettez les barrettes dans le même ordre et repositionnez la cale de serrage.

 

 Il conviendra également de noter chacune de vos interventions et opérations effectuées sur votre carnet de suivi.